3889 Rue Sainte-Catherine E, 

QC H1W 2G5,Montréal, Canada

Mer. - Ven. : 10h/18h

Sam.-Dim. : 10h/17h

Il était une fois

L'histoire de Bigarade


Bigarade est née de la passion de Geneviève Lorange pour les textiles et de la nostalgie des enseignements de sa grand-mère, Madame Lorange, qui fabriquait des courtepointes artisanales. Du plus loin qu’elle se souvienne, Geneviève aurait appris à coudre avant même de monter sur un vélo. En grandissant, elle porte en elle l’enthousiasme de sa grand-mère pour la fine literie ainsi qu’un intérêt profond pour le savoir-faire lié à l'artisanat traditionnel. À ses yeux, les trésors créés par les doigts de fée de sa grand-mère sont tellement précieux qu’ils doivent pouvoir résister à toutes les épreuves et tous les changements de la vie.
Suite au décès de son conjoint en 2015, le moral de Madame Lorange est bas et sa vision diminue progressivement. Cette grande dame qui adorait la couture et la lecture perd graduellement la capacité de profiter de ses deux passions, en plus de perdre l’homme qu’elle chérissait. Au même moment, elle doit quitter sa résidence principale pour s’installer dans un foyer pour retraités. Pour lui remonter le moral, Geneviève décide d’offrir à sa grand-mère un coussin qu’elle a confectionné à la main avec amour. Cette délicate attention émeut profondément Madame Lorange. Malgré des difficultés à marcher, elle est soudainement motivée à se déplacer afin de montrer à tous les résidents de son foyer le magnifique coussin qu’elle a reçu en cadeau. Elle raconte avec fierté qu’elle a passé le flambeau de la confection artisanale à sa petite-fille qui lui fabrique maintenant de la literie, comme elle en fabriquait pour tout « son monde » auparavant. Elle se plaît à décrire cette histoire et la texture du coussin en ajoutant chaque fois des détails colorés qui lui rappellent les multiples carrés de tissus qui ornaient les courtepointes qu’elle confectionnait.  

Ce vent d’énergie positive insuffle en Geneviève un désir de renouveau et de création. Elle dédit alors tout son temps à la couture et à la recherche de textiles vintage ou du début du siècle : des tissus merveilleux, rares et résistants. Elle les transforme en coussins, en draps, en housses de couette ou en paniers. Elle s’inspire de sa grand-mère, qui était une chef de file en matière de développement durable en faisant la meilleure utilisation possible de chaque petit bout de tissu qui lui tombe sous la main, en plus de garantir chacune de ses créations à vie.

C’est finalement à l'automne 2015 que Geneviève a eu l’envie d'ouvrir un espace où les gens pourraient se réfugier, rêver et créer. En l’honneur de Madame Lorange, elle nomme son atelier bigarade; qui est une orange utilisée en parfumerie pour son odeur réconfortante. 
La boutique Bigarade, qui a pignon sur rue, ouvre donc officiellement ses portes en avril 2016 au 3889 Sainte-Catherine Est à Montréal. Remplie de créations artisanales, la boutique offre aussi une grande table pour venir bricoler, un comptoir café avec délices locaux et un atelier de fabrication au sous-sol.   En août 2015, une boutique en ligne est mise sur pied afin qu’un plus grand nombre d’amoureux de la literie à travers le Québec et le Canada puisse se procurer ses créations artisanales garanties à vie.